Entretien avec Tomio Okamura

2017-10-21T195808Z_3_LYNXMPED9K0OC_RTROPTP_2_CZECH-ELECTION

Lors des dernières élections législatives en République tchèque, le parti SPD (Liberté et Démocratie directe) a fait une entrée remarquée au Parlement. Son fondateur, Tomio Okamura, de père japonais et de mère tchèque, nous a accordé un court entretien en exclusivité.

Votre parti a obtenu 10,64% des voix. Est-ce que vous vous attendiez à un tel résultat?

Nous nous attendions à un résultat à deux chiffres et tel était le cas.

Quel a été l’impact de la crise migratoire sur les élections tchèques?

Je ne saurais l’évaluer – foncièrement, d’autres partis ont également approuvé la thèse que nous avions énoncée il y a quatre ans – à savoir une tolérance zéro pour l’immigration illégale, aucune imposition de quotas de migrants et une aide fournie aux personnes, aux endroits depuis lesquels ils fuient.

Quel pensez-vous du milliardaire américain George Soros? 

Tout comme nous luttons de manière intense et persévérante pour la démocratie, Monsieur Soros lutte de manière persévérante et acharnée contre la démocratie et pour la domination des élites.

En juin 2017, le journaliste français Pierre Meignan, pour la rédaction française de Radio Prague, a écrit un article dans lequel il relate que la République tchèque ne va plus accepter de migrants et de Grèce. Pierre Meignan a notamment écrit :

« Cela ne changera pas grand-chose puisque, depuis l’adoption du mécanisme, en septembre 2015, la Tchéquie n’a été capable d’accueillir que douze réfugiés, lesquels provenaient de la Grèce, sur les 2 600 prévus d’après le plan de répartition. Depuis le printemps de l’année dernière, Prague a déjà cessé toute démarche dans le domaine. Aussi, si le système est dysfonctionnel, c’est peut-être également parce que des pays comme la République tchèque ne jouent pas le jeu. »

Que pensez-vous d’un tel avis, énoncé dans un média qui bénéficie de subventions étatiques? 

Le système est dysfonctionnel parce que les prétendus réfugiés sont des migrants économiques et qu’ils se dirigent vers les aides sociales les plus élevées.

Quelle est l’influence du lobby gay en République tchèque? 

Je ne sais pas – je ne suis pas cette actualité – mais il est légitime que chaque groupe fasse la promotion de ses intérêts – cependant, nous ne soutenons pas certains de ces intérêts.

Propos recueillis et traduits du tchèque par Alimuddin Usmani

Be the first to comment on "Entretien avec Tomio Okamura"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*