Andrej Babiš, vainqueur des élections tchèques et ancien élève du collège Rousseau à Genève

BNG-kNyCMAE_7sk

Né le 2 septembre 1954 à Bratislava, le politicien tchèque Andrej Babiš vient de remporter son pari en propulsant son parti, ANO, largement en tête des législatives tchèques du 20-21 octobre 2017. Le milliardaire, qui peut se targuer d’être la deuxième fortune du pays, s’exprime en plusieurs langues et notamment en français. En effet, son histoire personnelle est liée à Genève. Son père avait accepté de représenter la Tchécoslovaquie, dans la cité de Calvin, aux négociations. avec le GATT (Le General Agreement on Tariffs and Trade, accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, AGETAC).

En 1969, le jeune Andrej Babiš déménage donc avec sa famille à Genève et fréquente le tout nouveau Collège Rousseau dans le quartier du Bouchet, peut-on lire dans le livre « Babiš, l’histoire d’un oligarque » de Tomáš Pergler. Dans ce livre, on apprend aussi que, durant son temps libre, le jeune homme joue au Volleyball avec le Genève Servette avec lequel il est parvenu en finale de la ligue junior. Finalement, il ne fréquentera le collège genevois que durant une année car il tombe malade. Il est atteint de thrombopénie* et passe une année entière à l’hôpital où il a le temps de perfectionner son français.

Pour mieux comprendre le discours de Babiš qui a permis de le propulser en tête des élections, voici la traduction en français d’un entretien paru en janvier 2016 dans les médias tchèques :

Le gouvernement tchèque a soutenu la Slovaquie , qui appelle à un sommet extraordinaire de l’UE suite aux agressions commises par des migrants à Cologne et dans d’autres villes . Un tel sommet permettra-t-il de résoudre quoi que ce soit ?

Un tel sommet devrait se tenir 24h sur 24h jusqu’à ce que les politiciens fassent enfin quelque chose . L’afflux de réfugiés doit brutalement cesser en Turquie, avant qu’il atteigne les frontières européennes . Il doit s’arrêter complètement, pas s’atténuer . En effet, à l’heure actuelle, plus de trois mille personnes passent quotidiennement par la Slovénie. Je suis persuadé que mes paroles seront écoutées, qu’il est nécessaire de fermer les frontières de Schengen . Elles doivent fonctionner aussi bien qu’entre la Slovaquie et l’Ukraine ou qu’entre la Hongrie et la Serbie.Nous devons également systématiquement lutter contre les trafiquants – Il n’est pas possible que la police d’Izmir supervise le commerce des bateaux pneumatiques alors que la Turquie s’apprête à obtenir trois milliards d’euros de l’UE. Avant que ces gens aient été invités par Mme Merkel, ils attendaient que la paix revienne en Syrie dans des camps en Turquie, au Liban et en Jordanie. Le débat sur les quotas de migrants supplémentaires en route vers l’Europe les a encore plus encouragés. Si certains pays, veulent toujours accueillir des réfugiés, ce dont je ne suis pas convaincu, qu’ils aillent les chercher en Turquie et les transportent eux-même par avion chez eux. L’Europe , à l’inverse , devrait envoyer le message selon lequel la barque est pleine, afin que d’autres personnes ne viennent pas.

Le problème est cependant avec ceux qui sont déjà en Europe , comme le montrent les attaques de la Saint-Sylvestre.

Mais c’est le problème de l’Allemagne qu’elle affirme pouvoir gérer. Qu’elle le fasse et qu’elle ne nous impose pas sa décision par rapport au fait d’avoir invité quelqu’un. Incidemment, 300’000 réfugiés non-enregistrés se promènent en Allemagne. La situation a aujourd’hui fondamentalement changé.Nous n’avons pas l’obligation d’accueillir quiconque, et je pense qu’en ce moment nous ne pouvons même pas le faire. La responsabilité des politiciens est d’abord de garantir la sécurité de ses citoyens et ensuite de prendre en considération une éventuelle solidarité avec les réfugiés. La République tchèque a suffisamment de problèmes comme ça-les travailleurs de l’OKD (entreprise tchèque d’extraction de charbon) vivent au seuil de la pauvreté et de l’autosuffisance. Les politiciens d’Europe occidentale répètent constamment qu’il est de notre devoir d’ accueillir les migrants, à l’égard de leurs droits humains. Et qu’en est-il des droits des Allemands ou des Hongrois ? Pourquoi est-ce que les Britanniques devraient accepter que la richesse accumulée par leurs ancêtres pendant des générations serve à faire vivre des gens dans leur pays qui n’ont pas de lien avec celui-ci et avec sa culture ? Pourquoi accepter des personnes qui présentent un risque pour la sécurité et dont le désir n’est pas l’assimilation , mais la décomposition de la culture européenne ?

Est-il vraiment possible de généraliser ainsi sur les réfugiés?

Bien sûr, il y a parmi ces gens beaucoup qui ne sont pas comme ça. Mais le problème est que les médias publics dans certains pays ont procédé à un lavage de cerveau des gens, ils ont occulté les problèmes avec les immigrants, de même manière que certains politiciens ont menti à ce sujet. Tout cela ne fait qu’augmenter la tension entre la population locale et les migrants. Il n’est tout de même pas possible que les Européens aient moins de droits que les migrants.

Il y a des opinions selon lesquelles les Européens devraient faire preuve de plus d’attention à l’égard des réfugiés et qu’ils ne devraient pas exprimer inutilement leurs émotions. Qu’en pensez-vous?

J’espère qu’ils ne le pensent pas sérieusement. Il est exclu que les autochtones s’adaptent aux réfugiés. Ce politiquement correct doit cesser, nous ne pouvons pas ignorer les vrais problèmes à cause de lui. Pour avoir dit que les femmes devaient se tenir à une distance d’un bras des réfugiés, la Maire de Cologne devrait démissionner sur-le-champ. Les réfugiés devraient se comporter comme des invités, c’est à dire de manière convenable et ils ne devraient assurément pas choisir ce qu’ils ont envie de manger, par exemple. L’Europe et l’Allemagne en particulier connaissent une crise identitaire. Il y a apparemment une différence significative, pas seulement en Allemagne , entre d’un côté, l’opinion publiée dans les médias, celle des élites politiques et de l’autre côté l’opinion publique . La véritable opinion majoritaire de la société sera connue lors des prochaines élections. Nous verrons, à cette occasion, à quel point les gens valident la politique de Mme Merkel.

Êtes-vous sûr que nous n’avons pas besoin de migrants lorsque nous savons que grâce à eux la population de la République tchèque n’est pas en déclin et que les entreprises tchèques font appel à du personnel venu de l’étranger?

Oui , mais elles font appel à ceux qu’elles ont elles-mêmes choisi. Nos entreprises sont en attente de permis de travail pour les Vietnamiens, les Mongols et les Ukrainiens . Les réfugiés du Moyen-Orient sont venus en Europe par hasard, et d’ailleurs beaucoup d’entre-eux sont inemployables . Même la ministre allemande du Travail, Andrea Nahles, a déclaré que moins d’un dixième des réfugiés était capable d’exercer son emploi ou était suffisamment qualifié pour être formé. Beaucoup d’entre eux sont illettrés, ils ne connaissent que deux politiciens allemands- Merkel et Hitler .

Traduction : Alimuddin Usmani

 

*diminution du nombre de plaquettes sanguines en dessous du seuil de 150 000 plaquettes par millimètre cube ou une diminution de 50 % par rapport au niveau de référence

1 Comment on "Andrej Babiš, vainqueur des élections tchèques et ancien élève du collège Rousseau à Genève"

  1. Excellent Mr Babis
    Si on pouvait en france avoir des gars comme vous
    On ne serait pas dans cette merde noire
    Jadresse le meme signe amical a lensemble des larves qui nous manipulent
    Tous mes voeux sinceres
    Et si vous avez besoin dun analyste des systemes informatique pour votre nouveau staff
    Nhesitez pas a me contacter
    Cordialement
    Zorglub

Leave a comment

Your email address will not be published.


*