France 5 : Devillers revient sur le sketch de Dieudonné chez Fogiel

Capture d’écran 2017-10-04 à 12.22.55

Le 3 octobre dernier, l’émission C à Vous de France 5, présentée par Anne-Elisabeth Lemoine, était notamment consacrée au spectacle pitoyable de la crise de nerfs de Christine Angot chez Ruquier, partiellement coupée au montage par la production.

Au début de la discussion, l’animatrice de France Inter, Sonia Devillers, est revenue sur le sketch de Dieudonné du 1er décembre 2003 chez Fogiel :

« On ne peut pas plaire à tout le monde, Fogiel sur France3, le fameux dérapage Dieudonné, c’était du direct. Et heureusement pour lui que c’était du direct parce qu’ils étaient tous morts de rire sur le plateau et c’est ce qui les a sauvé. Ils ont pu le dire après. C’était du direct, ça c’est fait sous nos yeux, on a pas compris ce qui se passait au fur et à mesure et quand on revoit… »

Elle semble s’emmêler les pinceaux car on pourrait croire qu’elle dit que Dieudonné devrait être soulagé que c’était en direct parce qu’il a pu ainsi gagner en justice contre la LICRA et d’autres organisations en démontrant que son sketch, qui parodiait un colon extrémiste israélien, n’avait rien de raciste puisque tout le monde riait sur le plateau. Apparemment, elle faisait plutôt référence à Marc-Olivier Fogiel. L’argument selon lequel les invités pouvaient plaider la spontanéité et ne pas avoir eu la distance nécessaire à cause du direct est un peu douteux. Car si les gens riaient, c’est justement parce qu’il ne voyaient rien à redire à un sketch amusant.  Il n’y avait pas de malaise sur le plateau (sauf peut-être celui de Marc-Olivier Fogiel qui réalisait qu’il allait recevoir un coup de fil de ceux qui tiennent le show-biz)

Une certitude se dégage toutefois de cette affaire : les invités et le public avaient ri abondamment pendant le sketch de Dieudonné et son ostracisation et ses ennuis judiciaires se sont accélérés le lendemain. La polémique avait effectivement été créée de toutes pièces par le système médiatique, en collaboration avec les représentants d’une certaine minorité agissante qui n’ont pas pardonné à l’humoriste sa prise de position sur le conflit israélo-palestinien et que sa caricature soit diffusée sur le service public.  Le lobby pro-israélien a tellement effrayé Jamel Debouzze que celui-ci n’a pas hésité à effectuer un retournement de veste qui restera dans les annales du show-biz.

Intervention de Devillers à 3’02 » :

Be the first to comment on "France 5 : Devillers revient sur le sketch de Dieudonné chez Fogiel"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*