Pierre Maudet refuse de répondre à la question de son appartenance à la franc-maçonnerie

6600916.image

L’Assemblée fédérale élira le 20 septembre prochain un nouveau conseiller fédéral. Pierre Maudet, l’un des trois candidats du Parti libéral-radical, était interviewé par la chaîne de télévision genevoise Léman Bleu. Le journaliste Jérémy Seydoux a eu l’audace de lui poser la question que nombre de personnes évoquent sur les réseaux sociaux et dans d’autres cercles, celle de son appartenance présumée à la franc-maçonnerie : Question à 17′:26 »

Le magistrat genevois a refusé de répondre à cette question pertinente en soulignant que cela faisait partie de sa vie privée. Celui qui a participé à la conférence du groupe Bilderberg en 2015 va sans aucun doute renforcer les convictions de ceux qui le soupçonnaient de fréquenter les loges.  Le mensonge en politique représente un certain risque. Pierre Maudet a donc choisi de botter en touche. Rappelons qu’il n’appartient pas au citoyen de désigner celui qui accède à la fonction suprême et les parlementaires francs-maçons qui votent sous la coupole valideront sans aucun doute la réponse évasive de Pierre Maudet, qu’il soit un maçon avec ou sans tablier.

Pour avoir une meilleure connaissance de la franc-maçonnerie, nous ne pouvons que conseiller l’excellent ouvrage de Stéphane Blet, ancien membre qui a atteint un grade très élevé, publié chez Kontre Kulture.

 

Be the first to comment on "Pierre Maudet refuse de répondre à la question de son appartenance à la franc-maçonnerie"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*