L’Italie menace de fournir des visas Schengen à 200’000 migrants

African migrants stand on the deck of the Italian rescue ship Vos Prudence run by NGO Medecins Sans Frontieres (MSF) as it arrives in the early morning of July 14, 2017, in the port of Salerno carrying 935 migrants, including 16 children and 7 pregnant women rescued from the Mediterranean sea. / AFP PHOTO / CARLO HERMANNCARLO HERMANN/AFP/Getty ImagesAfrican migrants stand on the deck of the Italian rescue ship Vos Prudence run by NGO Medecins Sans Frontieres (MSF) as it arrives in the early morning of July 14, 2017, in the port of Salerno carrying 935 migrants, including 16 children and 7 pregnant women rescued from the Mediterranean sea. / AFP PHOTO / CARLO HERMANNCARLO HERMANN/AFP/Getty Images

La nouvelle fait l’effet d’une bombe. L’Italie envisage de fournir 200’000 visas temporaires aux migrants qui ont rejoint récemment ses côtes. C’est ce qu’ont laissé entendre au quotidien britannique The Times, Mario Giro, vice-ministre italien des Affaires étrangères et le sénateur du Parti démocrate Luigi Manconi.

Les politiciens italiens estiment qu’ils peuvent utiliser la Directive européenne 2001/55 qui leur permet de fournir des visas européens à un grand nombre de personnes. Les migrants, africains pour la plupart, pourraient ainsi continuer leur voyage en direction du Nord de l’Europe sans encombre.

Mattia Toaldo, analyste au Conseil européen pour les relations internationales, a décrit l’idée comme une « option nucléaire ».

D’après lui : « Si les migrants continuent à affluer et que l’Italie décide de leur donner des papiers pour quitter le pays et traverser les frontières, cela serait une option nucléaire. »

« Les Italiens ont perdu tout espoir de recevoir de l’aide de l’UE et pourraient dire : « Si vous ne voulez pas en faire un défi commun, nous allons le faire. », souligne l’analyste.

Alimuddin Usmani

 

Be the first to comment on "L’Italie menace de fournir des visas Schengen à 200’000 migrants"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*