Un journaliste suisse-allemand amalgame Alain Soral et violence extrémiste

Kampftraining-1

Le Blick est un tabloïd qui tire à plus de 250’000 exemplaires en Suisse. Ce journal à sensation, de langue allemande, accorde une importance toute particulière aux sujets liés au sexe, au sport, à la violence, aux accidents et aux crimes.

C’est sans surprise que le journal, propriété du groupe Ringier Axel Springer, a publié un article racoleur intitulé

La Scène de l’extrême-droite en Suisse-romande s’agrandit

Le journaliste Fabian Eberhard n’oublie pas d’illustrer son article à l’aide d’une vidéo qui met en scène des nationalistes de Suisse et de France qui ont organisé un tournoi de free-fight le 1er avril dernier en Suisse romande. A noter que le groupe qui relaie cette vidéo, Kalvingrad Patriote, ne compte que 373 like sur Facebook. On a vu mieux en matière de menace et de représentativité. Mais l’important pour le Blick c’est d’apporter quelques frissons à ses lecteurs.

Dans cet article sensationnel, on y retrouve l’habituel amalgame, pratiqué par la presse institutionnelle en France, entre l’extrême-droite et Alain Soral.

Voici la traduction des deux derniers paragraphes :

« Résistance Helvétique n’est qu’une composante de ce réseau romand raciste. Le groupe Egalité&Réconciliation Suisse est particulièrement actif avec presque 14’000 fans sur Facebook. «égalité et réconciliation». Ce groupe, dont la traduction du slogan semble inoffensive, est un mouvement transnational comptant des partisans fanatiques, fondé par l’écrivain anti-juif Alain Soral. Il a également travaillé pendant des années pour le Front National. En Suisse, Behnam N. agit en tant que leader. Au cours des dernières années, il a organisé à plusieurs reprises des cours de tir pour les personnes qui partagent ses idées. Il y a un an, la police genevoise a effectué une perquisition dans son appartement et lui a confisqué des dizaines d’armes-plusieurs kalashnikovs, un fusil à pompe, des mitraillettes, un fusil d’assaut, 30 fusils et des munitions. » 

Le journaliste n’a visiblement pas effectué un travail en profondeur et oublie de mentionner qu’Egalité&Réconciliation Suisse n’a aucune existence juridique, pas même un site internet. Quant à Behnam N., il est pour le moins discutable voire risible de lui attribuer un rôle actif de leader. Il ne donne pas de conférences et son nom apparaît dans la presse avant tout parce qu’il est lié à un fait divers destiné à faire croire qu’il y a une menace fasciste en Suisse.

Alimuddin Usmani

Be the first to comment on "Un journaliste suisse-allemand amalgame Alain Soral et violence extrémiste"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*