Lorsque Conversano ne comprend même pas la simple notion de « solde migratoire »

2016-12-07_15h18_53_ws1036102112

Le 4 avril dernier, le youtubeur Daniel Conversano, qui cherche à exister sur le créneau du racialisme blanc, a effectué un entretien de deux heures avec le dirigeant de radio français Henry De Lesquen. À un moment donné, les interlocuteurs abordent le programme de Marine Le Pen en matière d’immigration. Henry De Lesquen, qui soutient François Fillon, fustige la proposition suivante (26) de Marine Le Pen en jugeant qu’elle est très laxiste :

Réduire l’immigration légale à un solde annuel de 10 000. Mettre fin à l’automaticité du regroupement et du rapprochement familial ainsi qu’à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage. Supprimer les pompes aspirantes de l’immigration.

Face à l’aplomb et au parti pris d’Henry De Lesquen, Daniel Conversano n’ose pas tellement apporter la contradiction. Son attitude, tout au long de l’entretien, fait penser à celle d’un petit enfant qui aime se faire taper sur les doigts. Il tente tout de même d’apporter une réponse mais à posteriori, à l’aide d’un message écrit en bas de sa vidéo :

28:25 : Henry de Lesquen revient sur Marine Le Pen et son programme (Note de Vive l’Europe : nous rejetons totalement l’interprétation de l’engagement n°26 selon monsieur de Lesquen. Pour nous « solde » veut tout simplement dire 10 000 immigrés par an au total, et pas +10 000 -200 000 soit +190 000 immigrés par an…).

Ce message montre à lui seul la faiblesse intellectuelle de Daniel Conversano. La proposition de Marine Le Pen ne vise pas à limiter à 10’000 au maximum le nombre d’immigrés légaux en France mais bien à limiter le solde migratoire à 10’000. Ce sont deux choses très différentes. Marion Maréchal Le Pen l’a confirmé dans un entretien accordé à BFMTV en soulignant à plusieurs reprises que le chiffre de 10’000 concerne « le solde entre les entrées et les sorties ». (fin de la vidéo) Cela signifie effectivement que si 200’000 personnes quittent le territoire français pour s’installer ailleurs, le pays pourra en accueillir au maximum 210’000.

En réalité, cette proposition est très similaire à l’initiative Ecopop qui avait été largement rejetée par le peuple suisse et qui visait à limiter le solde migratoire annuel en Suisse à 0,2%. Certains trouveront que la proposition de Marine Le Pen n’est pas assez restrictive mais il faut faire une comparaison avec les autres candidats qui, le plus souvent, ne proposent aucune limite à l’immigration légale. Il faut ajouter que Marine Le Pen propose une batterie d’autres mesures pour restreindre l’immigration légale ou illégale. La suppression du droit du sol ainsi que l’impossibilité de régulariser ou naturaliser un étranger en situation illégale figurent notamment dans son programme. La lutte contre l’immigration ne se limite donc pas à la seule proposition numéro 26. Celle-ci fait partie d’une stratégie globale qui vise à réduire l’attractivité de la France vis-à-vis de ceux qui cherchent à parasiter son système social. C’est ce qu’aurait pu répondre le youtubeur aux origines méridionales au lieu d’écrire des choses aberrantes.

Daniel Conversano est non seulement un piètre dialecticien qui ne se risque pas à répondre frontalement à De Lesquen, mais il prouve également qu’il est incapable de comprendre des notions aussi évidentes que celles du solde migratoire. Il ne peut pas prétendre être un leader d’opinion sérieux avec de telles lacunes et il risque même de se faire dépasser sur le plan cognitif par quelques uns de ceux qui le suivent.

Alimuddin Usmani

Be the first to comment on "Lorsque Conversano ne comprend même pas la simple notion de « solde migratoire »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*