Hongrie : Les migrants entament une grève de la faim

551179-top_foto1-dr3zq

D’après le site tchèque novinky.cz, la majorité des demandeurs d’asile du camp de réfugiés de la ville de Békéscsaba, au sud-est de la Hongrie, a entamé une grève de la faim. La télévision publique hongroise M1 a déclaré lundi que, sur les 102 migrants qui résident dans le camp, 94 d’entre eux se sont ralliés à la grève de la faim. 

Les migrants ont affirmé qu’ils souffraient de problèmes psychiques dans ce camp fermé et que certains d’entre eux ont déjà fait une tentative de suicide.

« Nous souhaitons, avec cette grève de la faim, attirer l’attention de la société et des médias. Nous voulons quitter ce camp aussi vite que possible », ont souligné les migrants dans leur déclaration.

Les réfugiés ont averti qu’ils s’y sentaient comme dans une prison. « Nous n’avons pas fui la guerre et la mort pour qu’ils nous jettent en prison. Nous sommes ici depuis six mois et nous ne savons rien sur notre sort, » ont déclaré les migrants.

Selon eux, le gouvernement hongrois mène une guerre psychologique contre les demandeurs d’asile et piétine leurs droits. « Si le gouvernement hongrois ne souhaite pas accepter de migrants, pourquoi nous retient-il ici? », s’interrogent les migrants.

En septembre dernier, deux personnes ont tenté de s’échapper du camp mais elles ont été rattrapées par les forces de sécurité.

Article traduit du tchèque par Alimuddin Usmani

Be the first to comment on "Hongrie : Les migrants entament une grève de la faim"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*