David Doucet mal à l’aise face à la question d’une étudiante

capture-decran-2016-12-15-a-00-45-03

L’un des deux auteurs du livre « La fachosphère : comment l’extrême droite remporte la bataille du net », David Doucet, a choisi de faire sa promotion sur le site : Ma chaîne étudiante.

Au milieu de l’entretien, il dit très sérieusement à son interlocutrice (8:34) : « Nous, ce qu’on essaie de faire, notamment dans ce livre, c’est d’avoir un traitement très neutre et d’aller à leur rencontre, leur donner la parole, mais bien sûr de recouper les informations, montrer aussi les limites de leur discours. Le but c’est d’avoir un traitement journalistique assez neutre, à l’anglo-saxonne, pour justement ne pas être coupable à leurs yeux de mensonges. »

L’étudiante tente alors d’évoquer les critiques qui émanent des personnes concernées par le livre : Et pourtant, sur ce livre là que vous dites assez impartial et le plus neutre possible, les membres de la fachosphère que vous avez interviewé ont critiqué le livre.

Réponse gênée de David Doucet : « Il y a eu une ou deux critiques mais les principaux acteurs euh…par exemple Pierre Sautarel de Fdesouche a dit que le livre est objectif. Jean-Yves Le Gallou qui a fait de la critique des médias son fond de commerce sur internet a aussi dit que le livre était objectif. Il y a beaucoup de membres de cette fachosphère qu’on a interviewé dans ce livre…Mais il y a effectivement un site qui s’appelle l’Ojim qui en a fait la critique, notamment parce que c’est un site qui se veut un site critique des médias mais qui est très partial et on a montré les limites de ce discours. Ils nous ont notamment épinglé à la sortie du livre. Bon, c’est de bonne augure, c’est le jeu. Globalement, le livre n’a pas été mal reçu par les personnes qu’on a interviewé. »

Ce qui est flagrant c’est que David Doucet pratique le silence radio sur notre article qui a été repris par le site Egalité&Réconciliation, auquel Albertini et Doucet consacrent une bonne partie de leur livre. L’article démontre que leur travail est plus que douteux et loin d’être objectif.

Il est évidemment peu étonnant que Pierre Sautarel ne critique pas le livre étant donné qu’il lui fait de la pub.Les auteurs font également croire que le site Fdesouche est plus connu qu’E&R, alors que les statistiques d’Alexa démontrent clairement le contraire. Gilad Atzmon, cité à plusieurs reprises dans leur livre affirme que ses propos ont été manipulés. Doucet évite soigneusement de le mentionner à la jeune journaliste. Nous avions également publié l’échange de courriels entre David Doucet et Isabelle Chazot qui avait demandé qu’elle ne soit pas citée dans un contexte négatif lorsqu’elle parlait d’Alain Soral. L’auteur n’a pas tenu compte de cette requête et n’a jamais évoqué publiquement ce manque de déontologie de sa part. Par ailleurs, les passages les plus favorables à l’essayiste ont été purement et simplement évincés.

David Doucet a toujours refusé de répondre à nos sollicitations d’entretien, probablement pour ne pas être pris à défaut. Avec ce dernier entretien, il a prouvé que, même face à une jeune journaliste qui lui est à priori favorable et qui ne représente pas un grand danger, il arrivait à avoir quelques sueurs froides en fournissant des réponses peu convaincantes et hésitantes.

 

Alimuddin Usmani

 

Be the first to comment on "David Doucet mal à l’aise face à la question d’une étudiante"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*