Ces mineurs non-accompagnés qui tentent d’entrer en Suisse

capture-decran-2016-11-25-a-08-01-15

Ce jeudi, l’émission Temps Présent a consacré un reportage aux mineurs non-accompagnés, souvent Érythréens, qui tentent d’entrer sur le territoire suisse depuis l’Italie. Le téléspectateur, qui a une sensibilité critique envers tout ce qui touche à la question migratoire, risque d’être agacé par l’orientation du reportage. En effet, les journalistes, de même que les ONG comme Amnesty International qui sont interrogées, semblent reprocher leur « zèle » aux gardes-frontières suisses. Ces derniers refouleraient presque systématiquement les mineurs qui chercheraient à obtenir l’asile en Suisse. Or, le Corps des gardes-frontière se défend d’appliquer un règlement qui ne serait pas conforme à la loi et explique que les migrants utilisent souvent le territoire suisse comme pays de transit pour aller plus au nord en Europe. Par ailleurs, les mineurs refoulés par la Suisse ne sont pas livrés à eux-mêmes, comme l’indique le reportage, ils sont remis à la police italienne qui les amène dans des centres d’accueil.

Les journalistes évoquent, certes, le rôle joué par les organisations mafieuses qui exploitent ces mineurs, dans des activités liées à la délinquance, mais il n’y a pas un mot sur l’activité pratiquée par les « No Borders » ou par d’autres organisations financées par Soros qui encouragent l’immigration illégale sur le continent européen. Vers la fin du reportage, des mineurs, qui le plus souvent ne parlent pas un mot d’anglais, brandissent des panneaux tels que « Open the illegal border »(Ouvrez la frontière illégale). Difficile de croire que ce slogan n’a pas été fourni par ceux qui prônent l’abolition totale des frontières.

Alimuddin Usmani

Be the first to comment on "Ces mineurs non-accompagnés qui tentent d’entrer en Suisse"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*