Le président Miloš Zeman : « Je suis du côté de Bachar el-Assad ».

zeman-moscow

Se prêtant à un jeu de questions-réponses avec le lectorat sur le site du journal tchèque Parlamentní listy et dont un résumé y a été publié hier, le président Miloš Zeman a notamment réitéré son soutien au président syrien.

En réponse à la question d’un lecteur du journal sur le conflit syrien, le président tchèque a écrit : « Il se déroule en Syrie un conflit entre le régime de Bachar el-Assad et des groupe d’islamistes radicaux. Dans cette situation, selon le principe du moindre mal, je suis du côté de Bachar el -Assad ».

Répondant à l’interpellation d’une lectrice sur une sortie qu’il avait faite au sujet des transsexuels, Monsieur Zeman a également écrit : « Je sais à propos d’eux qu’ils doivent subir une opération difficile, et évidemment, chaque opération est risquée à sa manière car elle met en danger la santé des personnes opérées. Nous sommes parfois obligés de subir une opération et parfois nous en décidons nous-mêmes, je suppose qu’elle a un aspect d’automutilation ».

Fidèle à lui-même, le président Miloš Zeman a exprimé publiquement et sans langue de bois son point de vue, divergeant par rapport à celui de ses homologues occidentaux sur la question syrienne, ainsi que sur la transsexualité, possiblement perçu comme « politiquement incorrect ». Exception tchèque où début d’émancipation au sein du bloc occidental ? A noter que le gouvernement tchèque s’est également distingué dès le départ dans la gestion de la crise des migrants en refusant d’accepter les quotas imposés par Bruxelles.

J.N.

Be the first to comment on "Le président Miloš Zeman : « Je suis du côté de Bachar el-Assad »."

Leave a comment

Your email address will not be published.


*