Des réfugiés irakiens difficiles à satisfaire

2591828-img-migrace-uprchlici-batto-irak-cesko-jihlava-presidleni-v2

La presse tchèque relate qu’une famille de réfugiés irakiens  se plaint de la qualité du logement qui a été mis à leur disposition. Le père de famille menace de retourner dans sa patrie.

La famille bénéficie d’un programme de l’organisation caritative Generace 21 qui se charge d’acheminer en République tchèque 153 chrétiens dont la vie serait menacée en Iraq ou en Syrie.  Ce programme s’effectue avec la bénédiction du gouvernement tchèque.

Le pays, évité par la grande majorité des migrants qui déferlent sur l’Europe, semble ne pas convenir au père de famille Georgis Batto, ancien directeur d’école et  apparemment issu d’un milieu plus qu’aisé : Nous avons eu une vie dont personne n’a jamais pu rêver. J’ai abandonné mon travail dont le salaire serait suffisant à faire vivre cinq famille ici en République tchèque.

Venu avec 16 membres de sa famille depuis un camp de réfugiés au Liban, le père de famille n’est pas satisfait par l’appartement mis à disposition par la ville de Jihlava : Plutôt que de vivre dans une étable repeinte, nous préférons rentrer en Iraq.

Si ce choix ne convenait pas, je ne vois pas de problème à ce que celui qui organise leur intégration s’adresse à des propriétaires privés . Jihlava offre ce qu’elle a. C’est ainsi que le porte-parole de la municipalité de Jihlava Radek Tulis, a commenté les déclarations de ce père de famille irakien dont l’attitude est au minimum qualifiée d’ingrate par les internautes.

La famille affirme qu’elle a de la famille aux Etats-Unis, en Allemagne et en Suède notamment et que partout ils reçoivent un meilleur accueil.

 

Be the first to comment on "Des réfugiés irakiens difficiles à satisfaire"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*