Fête sauvage aux Cropettes

image d'illustration

Ce samedi, une manifestation non-autorisée aura lieu au Parc des Cropettes à Genève. Elle a été annoncée par un site internet proche de la gauche radicale. Celle-ci se déroule dans un climat sécuritaire sous tension.

La fête, prévue le samedi 19 décembre à 22 heures au Parc des Cropettes, ne cache pas sa volonté de défier Pierre Maudet, le Conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie. « Nous prenons la rue car elle nous appartient », peut-on notamment lire sur le site internet « Renversé ».

Précédent violent

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle d’octobre 2014, une « parade festive » organisée contre le défilé du bicentenaire de la police et qui appelait à prendre possession de la rue. Celle-ci avait dégénéré en affrontements violents avec les forces de l’ordre dont deux membres avaient été blessés par des jets de pierre. Un passant avait été également blessé par les manifestants et d’importants dégâts matériels furent à déplorer (voir article TdG).

Climat sécuritaire

La situation sécuritaire tendue à Genève depuis une semaine aura-t-elle une influence sur ce genre d’événement? D’après Sylvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police cantonale genevoise, « la situation actuelle ne modifie ni les bases légales, ni les pratiques courantes de la Police cantonale dans le cas de figure. » Peut-on néanmoins s’attendre à un dispositif particulier en ce qui concerne cette fête sauvage? Là encore, le porte-parole de la police se montre prudent : « Nous ne dévoilerons pas, pour des raisons « tactiques », l’attention que nous porterons à cette manifestation et les effectifs que nous envisagerions de déployer. »

La rédaction

Flyer publié sur renverse.ch qui en dit long sur l'état d'esprit de la manifestation

Flyer publié sur renverse.ch qui en dit long sur l’état d’esprit de la manifestation

Be the first to comment on "Fête sauvage aux Cropettes"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*