Accusé d’antisémitisme, le rappeur Black M est interdit d’antenne

Source : DH.be

Le titre de Black M, qui contient le mot youpin, a déjà été retiré des ondes de Fun Radio.

Voilà une décision qui pourrait bien faire jurisprudence. Après une demande du président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld, un titre du chanteur Black M (ancien membre de Sexion D’Assaut) a été retiré des ondes de Fun Radio. En cause, l’emploi du mot youpin pour qualifier un juif dans le morceau, une reprise du célèbre rappeur français Doc Gynéco intitulée Dans ma rue. Une décision curieuse quand on sait que la chanson fait l’apologie du multiculturalisme des banlieues de l’Hexagone.

Mais pour Joël Rubinfeld, ce n’est pas le morceau en lui-même qui pose problème. Il admet aussi que les deux chanteurs en cause, Black M et Doc Gynéco, sont très loin de pouvoir être taxés d’antisémites. Le souci se situe donc au niveau du vocabulaire utilisé. « L’emploi du terme youpin est extrêmement offensif pour les personnes de confession juive. Il fait encore aujourd’hui partie du lexique employé par l’extrême droite la plus violente », explique-t-il.

Mais alors, quid de la liberté d’expression ? « La liberté d’expression n’est pas absolue. Je suis d’ailleurs d’avis que toutes les chansons qui contiennent des termes injurieux ou racistes vis-à-vis d’une quelconque communauté en Belgique puissent aussi faire l’objet d’une réflexion similaire. D’autre part, si le chanteur de ce titre avait été juif, ma réaction aurait été en tout point la même », poursuit M. Rubinfeld.

Le président de la LBCA a décidé d’aller plus loin. Il lance un appel à toutes les autres radios francophones du pays leur demandant de suivre l’exemple de Fun Radio et de supprimer de leurs ondes la chanson de Black M. Il insiste sur le fait que « L’usage du mot youpin est inacceptable dans quelque contexte que ce soit. » À noter que le titre ne fait pour le moment pas partie de la programmation ni des radios de la RTBF (Pure FM, VivaCité…), ni de celle de RTL (Bel RTL, Radio Contact…).

Le Conseil Supérieur de l’audiovisuel (CSA) a aussi été sollicité par la LBCA afin qu’il « puisse également se positionner sur le présent dossier ».

Du côté du rappeur, on préfère n’émettre aucun commentaire sur cette affaire.

Be the first to comment on "Accusé d’antisémitisme, le rappeur Black M est interdit d’antenne"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*