« Oiseau malin » interprété par Alain Souchon et Laurent Voulzy : un avertissent à l’attention des élites ?

Une chanson engagée plutôt explicite puisqu’il y est par exemple dit « prenez garde à ceux qui n’ont rien ».

2 Comments on "« Oiseau malin » interprété par Alain Souchon et Laurent Voulzy : un avertissent à l’attention des élites ?"

  1. Effectivement c’est une message adressé aux élites. Un message inquiétant, qui ne sera pas compris. Mais Alain Souchon a fait pire. Il a même écrit une chanson clairement antisémite. Et en plus ça a même été un grand succès. Elle s’appelle:

    Foules sentimentales.

    Personne ne s’était aperçu à l’époque du contenu antisémite de cette chanson. Mais dans le contexte actuel ça devient très évident.

    Oh la la la vie en rose
    Le rose qu’on nous propose
    D’avoir les quantités d’choses
    Qui donnent envie d’autre chose
    Aïe, on nous fait croire
    Que le bonheur c’est d’avoir
    De l’avoir plein nos armoires
    Dérisions de nous dérisoires car

    Foule sentimentale
    On a soif d’idéal
    Attirée par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

    Il se dégage
    De ces cartons d’emballage
    Des gens lavés, hors d’usage
    Et tristes et sans aucun avantage
    On nous inflige
    Des désirs qui nous affligent
    On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
    Pour des cons alors qu’on est
    Des

    Foules sentimentales
    Avec soif d’idéal
    Attirées par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

    On nous Claudia Schieffer
    On nous Paul-Loup Sulitzer
    Oh le mal qu’on peut nous faire
    Et qui ravagea la moukère
    Du ciel dévale
    Un désir qui nous emballe
    Pour demain nos enfants pâles
    Un mieux, un rêve, un cheval

    Foule sentimentale
    On a soif d’idéal
    Attirée par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

    Bref, c’est de l’antisémitisme pur, effrayant: les pauvres goyim sont des foules sentimentales, ils ont soif d’idéal et de choses pas commerciales. Et au lieu de ça, il faut voir comme on leur parle, le mal qu’on peut leur faire. Les Juifs, désignés par Paul Loup Sulitzer et Claudia Schiffer (qui sont deux Juifs tout le monde le sait) font du mal à ces foules sentimentales en quête d’idéal. Aïe, ils leur font croire que le bonheur c’est d’avoir, de l’avoir plein nos armoires.

    On reconnait la rhétorique vicieuse de Drumont. Les Aryens épris d’idéal sont exploités et trompés par les Juifs mercantiles qui leur font du mal et leur proposent que des choses commerciales, et leur infligent des désirs qui les affligent. Et le résultat c’est qu’il se dégage de ces cartons d’emballage, des gens lavés, hors d’usage et tristes et sans aucun avantage. Donc non seulement on leur fait du mal mais on les prend pour des cons, dès qu’ils sont nés.

    On voit bien le poison antisémite odieux de cette chanson. L’antisémitisme est évident et asséné de manière susurrante et doucereuse. Faut pas déconner.

    Souchon est très fin. Le message antisémite est très discrètement enrobé dans la guimauve et passe inaperçu. Mais c’est un message violent, une fois décrypté.

    Sur le moment du moins, personne ne s’en est aperçu. Mais aujourd’hui c’est très clair. Cela annonçait l’antisémitisme actuel. Comme la chanson du petit oiseau malin annonce l’insurrection qui vient.

    Il faudrait alerter Me Jakubovitz, parce que le contenu antisémite de cettechanson lui a échappé, mais il n’est pas trop tard pour faire interdire Souchon, comme Dieudonné. Puisque lui aussi il est antisémite.

  2. La pauvreté de votre pseudo humour est à la hauteur de votre pensée et du site dans son ensemble…Naze(i)

    Heil

Leave a comment

Your email address will not be published.


*