Du besoin de réenchantement

ARTICLE 4 – Au quatrième jour

Du besoin de réenchantement

4.0 La Vie est absurde et infidèle

4.1 Il faut résister à la mort de nos Dieux

4.2 Celui qui saura croire en plus de vivre sera plus heureux que celui qui vivra sans croire

4.3 Croyez en tout, sans exception

« Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise »

Charles Baudelaire

La ressentez-vous, cette lente agonie qui vous terrasse? Et cet air traître qui soulève votre poitrine jusqu’à un jour vous étouffer? La Vie est une infidèle compagne qui ira bientôt offrir ses charmes à un autre. Elle pense déjà à lui. Elle s’apprête avec délicatesse pour lui, discrètement. Elle rentre de plus en plus tard le soir et abandonne certains de vos amis. Mais vous lui devez tout. Alors vous vous y accrochez. Elle est tout pour vous. Quand votre corps ne vous portera plus, n’en voulez pas à vos vieux muscles; c’est qu’elle sera partie danser avec un autre et aura cessé de vous soutenir. Mais vous vous y accrocherez. Elle sera tout pour vous. Et quand elle le désirera, c’est elle qui vous quittera. Difficile de savoir si les rares qui l’ont quittée en ont trouvé une autre pour se réconforter.

Paradoxalement, à notre époque qui raille les couples trop fidèles, tout infidélité à cette Vie est mise au pilori. Interdiction d’avoir une vie spirituelle quelconque. Mise au ban des infidèles. Rentrez dans le rang, rejoignez-les tous à l’ombre du fond de la caverne, et crevez de peur. Attendez la rupture sans croire. Depuis la fin du 18ème siècle, vous n’avez plus le droit de croire, mais juste celui de vivre. Les Lumières ont plongé l’homme dans l’obscurité. La seule magie dès lors permise est celle des mots. N’appelez plus Dieu, Mahomet ou quiconque, la ligne est surchargée. Vers qui crier nos peurs et étendre nos larmes? Enivrez-vous. Paumés que vous êtes, vagabonds sans le but, absurdes créatures. Acteurs du réel, habitants de corps sans âme, vous prenez vos rôles très à coeur.

Aussi absurde et infidèle la vie soit-elle, elle ne vous empêche pas de croire. Arrêtez quelques instants de vivre, de consommer, de respirer, et croyez. Enchantez votre vie. On vous a enlevé votre Dieu et vos Nobles pour les remplacer par des stars. Le mot star ne veut même rien dire. C’est une pure invention. N’allez plus vous infliger des insolations au pied des marches à Cannes pour croiser vos idoles. Arrêtez de vous battre pour les pantins qu’on a mis au pouvoir à la place de vos Dieux. Enchantez votre vie. Enivrez-vous. Epousez la Vie avec appétit, et surtout n’oubliez pas de lui être infidèle pour mieux la supporter.

Adrien Gygax

Be the first to comment on "Du besoin de réenchantement"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*